Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir à votre relève ?

Comme tout « patron », vous devrez un jour céder la place à la tête de votre société. Il s’agit d’une étape importante dans la vie d’un chef d’entreprise. Mais attention, car c’est aussi un cap à bien négocier pour la survie de votre entreprise. Mieux vaut donc se préparer.

Avez-vous déjà pensé à votre relève au sein de votre entreprise ? Vous y êtes-vous réellement penché ou avez-vous remis la question à plus tard ? Le nez dans le guidon, il est tentant de se dire que d’autres préoccupations restent plus prioritaires. Pourtant, une relève mal préparée ou pas suffisamment anticipée peut ruiner des année d’efforts au moment de valoriser le travail d’une vie.

« Comment comprendre que des dirigeants investissent des années, voire une vie, dans le développement de leur entreprise et qu’ils ne consacrent que quelques poignées d’heures à réellement préparer leur relève ? »

Quels sont les risques d’une relève mal préparée ?

L’absence de clarté sur le futur de la société peut causer d’importants dégâts au fil du temps. Des dégâts auxquels on ne prête pas forcément beaucoup d’attention dans un premier temps :

  • Un questionnement croissant des collaborateurs quant à l’avenir de l’entreprise pouvant progressivement susciter des tensions au sein des équipes ;
  • le départ de collaborateurs et la perte de savoir-faire ;
  • la perte de contrats.

Ces éléments peuvent avoir un effet boule de neige. Si le processus de préparation de la relève n’est pas enclenché suffisamment tôt, les conséquences peuvent prendre d’autres proportions :

  • une transmission en-deçà du potentiel financier,
  • de réelles difficultés à vendre l’entreprise,
  • voire la disparition de l’entreprise.

« En connaissant ces éléments, prendriez-vous le risque de ne pas anticiper votre relève ? »

Les différents scénarios d’une relève

SCENARIO 1 : Vous avez un repreneur potentiel

• Il s’agit d’une entreprise familiale et un membre de la famille envisage de reprendre le flambeau.
• Vous envisagez de céder l’entreprise à un membre du personnel.
• Vous pensez revendre la société à une connaissance.

SCENARIO 2 : Vous n’avez pas de repreneur potentiel

• Aucune piste de relève directe n’est à l’ordre du jour.

Les bonnes questions à se poser

Quel que soit le scénario, le mot d’ordre est clair : une bonne préparation s’impose. Posez-vous les bonnes questions. Commencez notamment par apporter des réponses claires à ces quelques questions pour préparer sa transmission d’entreprise.

Ensuite, selon le cas de figure, les questions divergent :

SCENARIO 1 :

  • Dans le cas d’une reprise familiale : comment assurer un juste équilibre aussi bien en termes financiers que de risques entre les différents membres d’une fratrie ?
  • Pour une cession à un membre du personnel : qu’en est-il de son potentiel financier et de ses compétences de manager ?
  • Dans l’éventualité d’une cession à une connaissance : comment garantir la confidentialité ?

SCENARIO 2 :

  • Si aucune piste de reprise directe n’est à l’ordre du jour : quels sont nos atouts et spécificités qui aideront à cibler au plus juste les repreneurs potentiels ?

3 conseils

Vous l’aurez compris, une bonne planification de la relève de votre entreprise n’est pas un must mais une nécessité ! C’est aussi le meilleur moyen d’aborder la transmission dans la sérénité et de tirer le meilleur de la vente de la société.

Voici 3 conseils pour vous aider :

  1. Prenez du recul et le temps de la réflexion à titre personnel.
  2. N’attendez pas le dernier moment pour passer à l’action, le processus de transmission prend du temps.
  3. Envisagez un diagnostic détaillé pour maximiser vos chances de tirer le meilleur de votre entreprise.

Vous avez un projet ?

Et si on en parlait en toute discrétion ? Sans engagement. Contactez-nous au 0470/22.21.02.